L’espaï est une association qui promeut des projets artistiques engagés, joyeux et accessibles. Créée en 2007, elle est gérée par un trio de bénévoles, Céline Curvers, Colline Etienne et Géraldine Harckman.

L’espaï vit de la créativité,

elle pousse à être curieux, à s’exprimer dans des activités ou des stages. L’association tente le lien entre des personnes, des âges, des mondes. Elle met en avant, explore et fait découvrir des démarches de création contemporaine en danse, en arts plastiques et d’autres pratiques artistiques. Elle s’adresse aussi bien aux enfants qu’aux adultes. 

 

L’espaï organise un festival

le temps d’un WE, convivial, chaleureux, comme en famille. Il favorise la découverte en multipliant les lieux, en mélangeant les genres. On y voit des corps qui dansent dans une salle, dans une rue, dans un lieu ouvert ou clos, ensemble ou seuls. Prochain RDV, le DAF 9 aura lieu le 16/10/21.

L’espaï favorise la rencontre

des créateurs-trices avec un public aussi divers que possible, lors de résidences et présentations publiques.

A l'espaï, le dedans et le dehors discutent ensemble, se font écho, se complètent et parfois s'opposent pour plus de richesse du cœur.

Notre association est en lien étroit avec le lieu qui l’accueille, le Centre Lorca, pour l’enrichir d’activités artistiques. La culture, point d’ancrage pour tous. Un art populaire rassembleur. L’espaï peut exister grâce à une équipe élargie de bénévoles motivés qui soutiennent et/ou accompagnent la plupart des projets. 

légende, crédit

Qui sommes-nous?

3 bénévoles pour faire vivre l'espaï

Céline Curvers accordion-plus accordion-minus

Diplômée en danse classique, Céline Curvers se forme à la danse contemporaine après sa rencontre avec Laura Girotto avec qui elle crée le spectacle 32 de Maig au sein de la Cie La Quercia. De retour à Bruxelles, elle continue à se former avec notamment Karin Vyncke, Manuella Cortes Thonon, Julie Bougard, Angélique Wilkie, …  

Elle a été danseuse pour les créations de la Cie D’ici P. (Fré Werbrouck) CinqQuart, 5/3 2 pouces, Baccilus 2-9-3, Lichen et Cafe Solo. 

En 2005, elle chorégraphie, dans le cadre du projet Confidanses, le spectacle de fin d’études des 4 classes de l’option danse de l’Académie des Beaux-Arts de Bruxelles. Parallèlement à ces projets, elle pratique le yoga (avec Willy Bok et Johanne Charlebois) et le Pilates (avec Kelly McKinnon et Stella Spitaleri). En 2006, mettant définitivement fin à ses projets en tant que danseuse, elle est assistante de Julie Bougard pour le spectacle Ladycrackers. En 2008, elle fait la rencontre de la compagnie Giolisu et fera l’assistanat pour « It was a slip of the tongue » et « Loss ». En 2014, elle chorégraphie avec Lisa da Boit le spectacle « Il Dolce Domani » présenté en novembre aux Brigittines qui sera nominé aux Prix de la Critique 2015. Et en 2017, elle met en scène le solo Ferocia présenté entre autres au Théâtre des Doms, au Théâtre de la Vie et aux Brigittines. En 2019, elle fait la rencontre du metteur en scène sénégalais Insa Bodian pour qui elle crée à Ziguinchor un solo de danse « Rien ne nous manquera, sinon l’un à l’autre ». En 2021, elle collabore étroitement avec la Compagnie Jacques Bana Yanga (Kinshasa, RDC) sur un projet de création et un projet de formation continue pour des danseurs professionnels. Elle est actuellement en création du projet de théâtre danse « Das Muschelessen » avec la comédienne Ariane Rousseau et le metteur en scène Jean-Baptiste Delcourt. Depuis mars 2020, elle suit la formation en Technique Alexander à l’AEFMAT (l’association belge des enseignants de la technique F.M. Alexander). 

Depuis 20 ans, elle est pédagogue en danse contemporaine auprès de danseurs amateurs et professionnels.

Colline Etienne accordion-plus accordion-minus

Née dans les Ardennes belges en 1983, entourée d’un grand jardin, de grands arbres et de grands frères, son chemin d’enfance ne la destinait pas à savourer la création, mais plutôt à éprouver et soigner le corps. En 2000 pourtant, sur un coup de tête et avec curiosité, elle rentre aux Beaux-Arts de Bruxelles, en option dessin. Sous le charme de l’enseignement artistique, du dessin d’après modèle et du foisonnement de la ville. En 2006, elle embrasse sa passion pour la danse et entre à SEAD, Salzburg Experimental Academy of Dance en Autriche. Depuis, elle s'est produite pour Oleg Soulimenko, Ana Stegnar, Marielle Morales, Céline Curvers et Renan Martins. En tant que chorégraphe, elle développe des projets en mêlant écriture, dessin et danse. Elle a assisté Fanny Brouyaux, Peter Savel et Renan Martins. Elle assiste à nouveau Martins en 2021 pour sa création ‘No Tears Left to Cry’ au StadtTheater d’Heidelberg (DE). Récemment, elle travaille le mouvement sur le projet théâtre ‘Ce qui restera’ de la Cie What’sUp.

Colline travaille également à la médiation et la transmission de la danse. Elle anime des ateliers pour différents lieux et personnes de 4 à 75 ans, c'est sa façon de s'engager dans le monde d'aujourd'hui. En 2018-2022, elle travaille à la réforme de l’enseignement en Wallonie afin de permettre aux enseignants d'inclure plus d'art et de culture dans les écoles dès le plus jeune âge.

Géraldine Harckman accordion-plus accordion-minus

Géraldine Harckman est peintre, formée entre 1998 et 2004 à l’Académie des Beaux-arts de Bruxelles puis à la Cambre et enfin à l’Erg. Elle expose entre autre à la Balsamine, à l’Escale du Nord, au Marni, à la galerie de l’ambassade du Brésil, à la maison médicale de la chaussée de Boondael dans le cadre d’expositions solo. 

Depuis 2006, elle a une pratique de danse contemporaine, en parallèle de son travail de peinture, discipline à laquelle elle s’est formée à travers des cours amateurs et professionnels à la Raffinerie et au studio Hybrid. Elle a participé a différents projets notamment « Un tour d’horizon » de Kelly Schacht, « Laisse-moi te venir » de Dominique Thirion. Depuis la performance « Sans titre avec tabouret », elle travaille avec Karin Vyncke dans des projets qui allient amateurs et professionnels, jeunes et vieux… dont « LAT-performance » et “Caravan Plus”. Depuis 2016, elle est chargée de cours pour l’atelier de peinture adulte à l’école d’art d’Uccle.  

Contacter

Plus épisodiquement

Pascale Gille, Elise Peroi, Giovanni Scarcella, Anne-Sophie Feyers, Lisa Da Boit, Karin Vyncke, Céline Verdan, Felisa Cereceda, Célia Crahay, Céline Pellin, Zoé Tabourdiot, Elodie Paternostre, Anne Brugni, Julie Krakowski, Anaïs Pellin…

Et les bénévoles du Festival

Félisa Cereceda, Thierry Claes, Emmanuelle Curvers, Tatiana de Perlinghi, Andrée Depauw, Philippe Desemberg, Béatrice Dispaux, Michèle Guilmard, Anabelle Harckman, Jack Moriau, Tony Musu, Céline Pellin, Elsa Rayet et Rémy Slosse.

Envie de rejoindre l'équipe?

Ecrivez-nous!

Scroll up Drag View